De juin à septembre, la maison éclusière accueille l’association Karakib qui propose une programmation culturelle et artistique riche et variée ; concerts tous les samedis et dimanches, ateliers bien-être, performances artistiques… dans un cadre idyllique en bord de Saône !


Une halte en bords de Saône

Au croisement de la culture, du patrimoine et du tourisme, la maison éclusière de Parcieux vous invite de juin à septembre à faire une pause en bords de Saône.
Vous trouverez ici un espace d’interprétation dédié à l’histoire du lieu : maquettes, films, témoignages sonores et photos anciennes vous permettront de revivre au temps des éclusiers.

De juin à septembre, la maison éclusière accueille l’association Karakib qui propose une programmation culturelle et artistique riche et variée ; concerts tous les samedis et dimanches, ateliers bien-être, performances artistiques… dans un cadre idyllique en bord de Saône !

Comme un lien entre hier et aujourd’hui, la Maison éclusière de Port Bernalin offre une belle parenthèse, entre les paysages de la Saône, la découverte de son histoire et un programme culturel estival.

Une programmation éclectique

En lien avec les acteurs du territoire (Pays d’art et d’histoire, associations, artistes…) l’association Karakib prépare chaque année un programme estival qui s’adresse à tous :

  • Concerts
  • Ateliers : bande dessinée, cirque, après-midi créatif, qi-qong…
  • Expositions
  • Visites guidées

Un peu d’histoire ?

La maison éclusière du Port Bernalin à Parcieux est un témoin des aménagements importants entrepris dés le début du 19e siècle le long de la Saône pour qu’elle devienne navigable toute l’année jusqu’à Lyon. Les premiers aménagements coïncident avec l’apparition des bateaux à vapeur qui transportent marchandises et passagers jusqu’à la Première Guerre mondiale. La maison éclusière attenante au barrage abrite les éclusiers barragistes. Installée sur une butte, son rez-de-jardin demeure au dessus du niveau de la crue de 1840, crue de référence.